Brexit : et maintenant ?

Que s’est-il passé entre le Royaume-Uni et l’Union Européenne?

 

En Janvier 2013, le Premier ministre britannique, David Cameron, propose un référendum sur le maintien du Royaume-Uni dans l’Union européenne. Les Anglais ont voté la sortie de l’Union Européenne.

 

Mais que veut dire « Brexit » ?

 

Le Brexit est un mot valise réunissant les termes anglais British (Britannique) et exit (sortie). Il signifie un retrait éventuel du Royaume-Uni de l’Union Européenne.

 

Pourquoi le Royaume-Uni veut-il quitter l’UE ?

 

Car certains pensent que c’est mieux pour le Royaume-Uni de décider de ses propres lois, d’autres pensent que de nombreux problèmes économiques et sociaux proviennnent du fait que trop de citoyens européens s’installent au Royaume-Uni ou encore que les dépenses liées à l’UE sont trop importantes

Pendant la campagne, David Cameron, le premier ministre, favorable au maintien du Royaume-Uni dans l’UE, avait obtenu des concessions de la part de l’UE :

– Verser les allocations sociales aux Européens à condition qu’ils aient passé au moins 4 ans au Royaume-Uni.

– Alléger la réglementation pour les entreprises et la circulation des capitaux.

– Renforcer les pouvoirs de contrôle des Parlements nationaux.

 

Quelles sont les conséquences du Brexit pour l’Union européenne ?

Tout d’abord, c’est la perte de l’une des trois plus puissantes économies de l’UE. Ce retrait du Royaume-Uni pourrait marquer le début d’un délitement de l’Union.

 

Quand le référendum sur un Brexit a-t-il lieu ?

Le référendum annoncé par le Premier ministre britannique a eu lieu le 23 juin 2016. 52% des électeurs se sont prononcés en faveur du Brexit

Et maintenant ?

 

C’est Theresa May, la nouvelle première ministre, qui doit maintenant organiser ce départ. Les négociations ont commencé et vont durer au moins deux ans. Certains observateurs pensent que cela durera nettement plus longtemps. Par exemple, il faudra déterminer ce que Londres devra payer à l’UE pour régler ses engagements pris vis-à-vis de l’Europe (par exemple aide aux agriculteurs, aux régions…), parler des droits des Britanniques travaillant sur le continent et de celui des continentaux travaillant au Royaume-Uni, de la libre circulation des personnes entre l’UE et le Royaume-Uni, car ce dernier veut limiter l’immigration

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :