Chocovores, prenez garde !

Ah… le chocolat !

Petit à petit nous devenons plus nombreux à raffoler de cette gourmandise si douce, la preuve : la demande est en constante augmentation, notamment avec son arrivée sur les marchés chinois et indien, qui sont tous deux des pays émergents.

Malheureusement le chocolat risque de bientôt se rarifier et d’être vendu à prix exorbitants.

Vous n’ignorez sans doute pas que nous devons faire face aujourd’hui à un problème de taille : le réchauffement climatique . Or, une des conséquences qu’apporte ce phénomène est la sécheresse, qui a touché la Côte d’Ivoire et le Ghana par exemple.

Plus précisément, les cacaoyers ont attrapé le virus de la « pousse gonflée », un virus transmis par un insecte qui apprécie l’air sec appelé « cochenille farineuse ».

Ces deux pays sont deux des principaux cultivateurs de fèves de cacao ! À la suite de cette maladie, la production a diminué ; les fèves étaient moins nombreuses et plus petites.

Afin de répondre aux demandes, de nouvelles cultures ont été implantées dans l’Afrique de l’Ouest, ainsi qu’en Indonésie, au Mexique, ou encore en République Dominicaine.

Le problème n’est pourtant pas résolu : si les consommateurs ont pu avoir assez de chocolat, le réchauffement climatique s’est accéléré !

En effet, pour cela, il a fallu aménager un terrain pour ces plantations, ce qui a entraîné une déforestation massive..

Notez également que 80% des forêts de la Côte d’Ivoire ont ainsi disparu !

Enfin, il faut savoir que 90% de la production mondiale est assurée par les petits producteurs et leur famille.

 

Malgré les contrôles effectués sur la production, des enfants y sont « employés »., en contact avec des produits chimiques toxiques et des pesticides.

Le nombre d’enfants ainsi exploités se situerait entre 500 000 et 1 million en Afrique de l’Ouest, au détriment de leur santé et de leur éducation.

 

Plus de 6 millions de personnes dépendent de leur production de cacao pour vivre.

 

Achetez donc du chocolat à prix équitable !

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :