Les élections américaines, ça fonctionne comment ? Et les primaires, qu’est-ce que c’est ?

people-wave-flags-for-u-s-republican-presidential-candidate-romney-at-a-campaign-rally-in-le-claire-park-bandshell-in-davenport_5172793

L’élection présidentielle Américaine de 2016 permettra d’élire le 45ème président des Etats-Unis qui entrera en fonction le 20 janvier 2017. Ce sera la 58ème élection présidentielle américaine depuis 1788. Pour se présenter, il faut avoir au moins 35 ans, être né sur le sol américaine et avoir résidé aux USA pendant les 14 années précédent l’élection. Barak Obama, président actuel des USA ne pourra plus se présenter car on ne peut se présenter que deux fois et il s’est déjà présenté en 2008 et en 2012. L’élection se déroulera le mardi 8 novembre 2016. Avant ça, ce sont les primaires.

Que sont les primaires ?

Il s’agit d’élections internes permettant de choisir les candidats de chaque camp. Pour se présenter et avoir des soutiens, il vaut mieux faire partie d’un des partis principaux des USA: Les Républicains (parti le plus à droite, très traditionnel) et les démocrates (parti de centre droit plus progressiste).

Les candidats se présentent dans tous les États. Le vote peut y être ouvert (tous les habitants votent), fermé (seuls les membres du parti votent) ou semi-ouvert (les électeurs dits “indépendants” peuvent prendre part au vote).

À l’issue des primaires, un candidat l’emporte dans chaque parti. Il est officiellement présenté par chaque parti lors de la convention nationale du parti qui se tient pendant l’été. On dit alors que chaque parti désigne son “ticket”. On y désigne aussi le vice-président et chaque parti présente alors son programme.

Le jour de l’élection en novembre, (the election day), les habitants de chaque État vont voter, pour non pas désigner directement le président, mais les grands électeurs. C’est un suffrage indirect.

Chaque État dispose en effet d’un cortège de grands électeurs favorables à l’un ou l’autre des deux candidats. Les gros États (très peuplés) comme la Californie disposent de 55 grands électeurs, alors que les 8 plus petits États n’en ont que 3 chacun. Voilà pourquoi les candidats ont intérêt à concentrer leurs efforts sur les plus gros États. Le total des grands électeurs est de 538. Les habitants votent pour les grands électeurs favorables au candidat qu’ils ont choisi. On compte ensuite les résultats. Le candidat qui a le plus de votes favorables dans un État remporte l’État: c’est “The winner takes all system”. Par exemple, un candidat qui l’emporte en Californie, récupère les voix des 55 grands électeurs ! Il n’y a que l’État du Maine qui pratique la proportionnelle.

Le soir même, le gagnant est donc connu, alors que le vote officiel n’a pas eu lieu ! C’est seulement au mois de décembre que les grands électeurs votent officiellement pour leur candidat. Mais le résultat est déjà connu ! Il peut parfois être surprenant à cause de ce mode de scrutin: par exemple en 1972, Nixon a été élu avec 95% des voix des grands électeurs alors qu’il n’avait obtenu que 60% des voix populaires ! On appelle ce mode de scrutin, un suffrage universel indirect, qui se déroule en deux temps.

Le gagnant devient officiellement président au début du mois de janvier. L’élection aura donc duré un an puisque les primaires ont commencé en février. Comme un mandat présidentiel dure 4 ans, une élection prend 1/4 du temps d’un président qui souhaite se représenter !

Actuellement les candidats les plus en avance sont Hillary Clinton (pour le parti démocrate) et Donald Trump, proche des Républicains. Mais tous les autres candidats n’ont pas encore renoncé. Alors il est encore trop tôt pour se prononcer…

 

 Rédigé par : Julie M.

One Response to Les élections américaines, ça fonctionne comment ? Et les primaires, qu’est-ce que c’est ?

  1. Anonyme dit :

    Merci à vous, je comprend enfin comment fonctionnent les élections américaines !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :