Élèves et enseignants confinés le 10 juin

L'assaut est donné

Ce vendredi 10 juin 2016, un exercice de confinement a été réalisé au collège. Nous avons eu peu de détails sur l’évènement ayant entraîné le confinement… Je vous détaille ici le pourquoi et le comment de cet évènement.

Nous sommes le vendredi 10 juin 2016, il est 9h30 lorsqu’un professeur du collège entend des coups de feu. Il lance l’alerte. Un bus scolaire a été victime d’une attaque au gaz toxique (dichlore) derrière le collège, près du gymnase. Entre-temps, le PPMS (Plan Particulier de Mise en Sûreté) a été déclenché au collège. La cellule de crise s’est réunie. Le confinement est ordonné. La menace se situant du côté sud, les salles se trouvant côté sud ont été évacuées (selon le plan de basculement du PPMS) vers leur salle correspondante côté nord. 9h40, l’assaut est donné par la police et le 35ème régiment d’infanterie. Le terroriste est abattu devant le car. Les occupants du car sont évacués. L’attaque a fait 6 blessés qui ont été transférés à l’hôpital. Quelques minutes plus tard, des coups de feu retentissent dans le gymnase. Un terroriste a ouvert le feu sur des élèves. 18 victimes dont 6 morts, 8 en urgence vitale et 4 urgences relatives. 14 des victimes sont des élèves. Au collège, 454 élèves et 36 adultes sont confinés. Ce deuxième terroriste est abattu. 11h15, le confinement au collège est levé. Élèves et enseignants se rendent dans la cour afin de respirer de l’air frais après presque deux heures d’enfermement.

Cet exercice aura mobilisé 27 policiers, 84 pompiers et des militaires du 35ème régiment d’infanterie.

Voici quelques photos de l’opération (Crédit : Xavier GORAU – L’Est Républicain)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Rédigé par : Quentin D.M.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :