Lire du bout des doigts

Louis Braille est né le 4 janvier 1809 à Coupvray. Son père était bourrelier : il fabriquait des harnais, des sacs et des courroies de cuir. Alors qu il avait trois ans Louis essayait de faire des trous dans du cuir avec un objet très pointu, l’instrument lui échappa et arriva dans son œil droit. La médecine qui, à cette époque, n’était pas aussi évoluée qu’aujourd’hui n’a rien pu faire sauf lui bander l’œil. Malheureusement, sa blessure s’est infectée et  a atteint son œil gauche. Il commença  à voir trouble. Et, au bout d’un moment, sa vue baissa encore plus et il finit par devenir aveugle. Ses parents, voulant qu’il continue à s’instruire l’envoyèrent dans une école spécialisée à Paris. Là bas, il put apprendre à lire grâce à des lettres en tissu cousues sur les pages des livres. Malheureusement, il ne pouvait pas écrire car les lettres étaient trop grosses et qu’il ne pouvait pas en mettre beaucoup par page. Un jour, le capitaine de l’armée française Charles Barbier fit une intervention dans son école pour parler d’une forme d’écriture qu’il avait inventée : avec un poinçon ; il suffisait de faire une série de bosses et chaque

Louis Braille en…braille
Source : fr.vikidia.org

série de bosses représentait un son. Alors, Louis Braille décida d’améliorer cette technique et, au bout de longues heures de travail, il réussit à terminer son écriture. Il mourut de la tuberculose le 6 janvier 1852 à l’âge de 43 ans.

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :