Une défenseuse des droits de l’homme : Rosa Parks

À 42 ans cette couturière afro-américaine devient populaire dans le monde entier pour un geste très courageux .

C’est une époque sombre aux Etats-Unis, où le racisme fait rage. Les noirs n’ont pas les mêmes droits que les blancs.

Dans les bus les sièges de l’avant sont réservés aux blancs et ceux à l’arrière aux Noirs. Ces derniers ont aussi le droit de s’asseoir au milieu. Mais si un blanc veut s’asseoir ils doivent  leur  céder leur place .

Ce jour là , le 1er décembre 1955,

Rosa Parks passagère noire dit NON pour céder sa place.

Le courage de cette femme va changer le visage de l’Amérique .

 

Une grande Américaine :

Deux présidents ont honoré Rosa Parks. :

Bill Clinton lui remet la médaille présidentielle de la liberté en 1995, pour le quarantième anniversaire de son refus

Et en 2013 Barak Obama inaugure sa statue dans la galerie du capitole où sont représentées des personnages importants de l’histoire de Etats-Unis.

 

Un geste révolutionnaire :

Un an après le geste symbolique de Rosa Parks, la cour suprême vote la fin de la ségrégation raciale dans des bus municipaux.

Il faut attendre 1964 pour que soit interdite toute sorte de ségrégation.

C’est une grande victoire : Les noirs ont enfin les mêmes droits que les blancs, au moins  aux yeux de la loi .

 

Pour en savoir plus…

1913: naissance le 04 février à Tuskegee, en Alabama.

1924 : Etude à l’Industrial School for Girls » à Montgomery, puis  études secondaires à l’ Alabama State Teachers College for Negreos

1932: elle épouse Raymon Parks, membre de la National Association for the Advancement of Colored People -NAACP- (Association Nationale pour la promotion des gens de couleur), qui l’encourage à poursuivre ses études.

Travaille comme couturière pour gagner sa vie.

1943 :  devient membre du  Mouvement pour les Droits Civiques. Et secrétaire du NAACP.

1955: elle refuse de céder sa place à un Blanc dans un bus.

1956: la fin des lois ségrégationnistes dans les bus.

1964: fin de toute forme de ségrégation.

1957 la famille Parks s’installe à Détroit. Travaille comme assistante parlementaire jusq’en 1988, date de sa retraite.

1987 :  crée le Rosa and Raymond Parks Institute for Self-Development, afin d’encourager les jeunes noirs à s’engager pour la défense de leurs droits.

1995: Bill Clinton la décore de la médaille de la liberté.

2005: mort le 24 octobre à Détroit. n hommage national lui est rendu.

Quelques livres à votre disposition au CDI pour  découvrir cette femme d’exception :

Photo : Collège Mozart

Non à la discrimination raciale de Nimrod Bena Djangrang, ed. Actes sud

Le bus de Rosa de Fabrizio Silei,  Ed Sarbacane

La femme noire qui refusa de se soumettre d’Eric Simard, Ed. Oskar

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :